“D’aussi loin que je me souvienne c’est à dire vers 5 ans, mes parents, m’emmenaient à l’école Phillis Wheatley, au cœur de 6 th Ward de TREME, ou j’écoutais mes amis jouer et chanter les chansons qui ont rendu célèbre New Orleans !

Après l’école je jouais les rythmes pendant des heures, jusqu’à ce que ma mère m’appelle pour le dîner. Un jour, durant la classe, une annonce a été faite :  “Tous les élèves qui veulent rejoindre le « Band » doivent se présenter à la cafeteria après le repas de midi “. J’étais très excité par cela car le “Second Line Band” venant de New Orleans passerait devant ma porte, dans la rue Galvez puis rue St Ann jusqu’à la rue St Phillip, et suivrait tout le chemin ” jusqu’au quartier Français. La parade accueillait beaucoup de monde dans une immense et populaire joie.

Les hommes étaient vêtus en smoking et chapeau haut de forme, et les dames de splendides robes hautes en couleurs et abritées d’une ombrelle.
On pouvait entendre les groupes ” THE TREME BRASS BAND” ou encore ” THE EUREKA BRASS BAND “, ” THE TUXCEDO BRASS BAND”, a des kilomètres. Lorsque la bande entonnait un air, le grand Marshal “Uncle Lionel, ou Uncle Benny” se pavanaient dans les rues conduisant la parade. Ce n’était que musique dans tout TREME, du vendredi au dimanche.

D’ou j’étais je pouvais entendre la musique provenant de la rivière, ou de la ville de New Orleans . On pouvait entendre la musique de  ” Papa Celestine’s music ” Thomas JEFFERSON de Louis AMSTRONG, et le son du “lake the New Orleans’, Jesse HILL’S, OOOPPAHPADOO.

Chaque après- midi, alors que j’étais assis sur les marches devant ma maison, j’entendais cette musique flotter dans l’air, jusque tard dans le nuit. Mais les rues étaient très dangereuses à cette époque pour un enfant.
Un jour j’ai entendu de la musique provenant des bateaux en croisière, descendant la rivière Mississippi.

J’ai demandé : “Qui joue? ”
” Louis AMSTRONG fils, sur sa trompette”
” wow ! Je veux le voir ”
Il a dit “oui »

Le jour suivant, j’ai dit à mon professeur : ” Mr Alvin THOMAS, je veux être comme Louis AMSTRONG il a répondu : ” ok Dale” .

Une semaine plus tard, ma mère m’a acheté une trompette. Et ma vie musicale a démarré à cet instant.

Mon père était un chanteur de jazz et de R/B dans les années 50, 60 jusqu’au jour de sa mort. Moi, étant un enfant de TREME, suis tombe amoureux, et admirais, cet homme et sa trompette. Alors j’ai commencé à pratiquer de plus en plus!

A 13 ans j’ai été capable de rejoindre mon premier Brass Band ” the Fairveiw Brass Band”, ou le grand Leroy JONES jouait de la trompette.
Charles et son frère Lucien BARBANNE, mes amis d’enfance, dont le père était déjà une légende grand Big CHARLES “20 cent”, Nous avons joué partout dans TREME, et partout à New Orleans.  Vers 15, 16 ans, Je voulais aller voir le concert, en face de l’hôtel de ville, le « Brown Bag concert’s » et écouter le grand Winston MARCELLIS, un autre ami d’enfance, fils du grand Ellis MARCELLIS dont la réputation ne faisait que croitre.

Pendant ce temps à Bell JR HIGH school, je commençais à prendre de plus en plus d’assurance sur ma trompette avec l’aide du trompettiste David DECUIR. Il m’a beaucoup appris. David est maintenant producteur et a produit mon premier cd “DALE BLADE Portrait of Soul”

Ma carrière de chanteur est passé à un niveau supérieur .  J’ai continue à pratiquer ma musique sous le direction de Donald RICHARDSON, qui était connu à travers toute la Louisiane comme étant le meilleur « Band director », nous étions en concurrence avec des collèges tels que « Gramblin university » et « Southern university » pour n’en nommer que quelques un.
Le temps passant, David, moi même et quelques uns des meilleurs musiciens ont eu une opportunité quand nous étions à « Bell ». Mr RICHARDSON nous a trés rapidement enrôles a “st Augustine High” l’une des écoles pour garçons, la plus réputée de NEW ORLEANS. Mais je suis allé à “ J.S Clark Sr High”, parce que tous les enfants de TREME étaient scolarisés là !

A 17 ans ma première “ R/B Band” a été avec ” Cool Enterprise” une »soul and R/B funk band ». Nous partions jouer avec d’autres groupes en ville. Chris SEVERAN, joueur de guitare basse, qui est aussi un ami d’enfance, jouait avec Diane REEVES, et Allen TOUSSAINT depuis des années. Ils ont appris que je chantais, et m’ont demandé d’enregistrer avec eux un album nommé “SOUNDFAITH”.

Ce qui a permis à ma carrière de faire un véritable bond en avant. Cette collaboration a débutée juste avant l’ouragan Katrina.

Plus tard j’ai à nouveau fait groupe avec les Palmers composé de : Eugene SANAGAL qui jouait avec Lee DORSEY, Little RICHARD and the GUMBO of New Orleans funk music” The NEVILLE brothers et Michael STEWARD, “Patches”, grand trompettiste qui jouait avec Al JARREAU and Marcus MILLER.

Donald passait la majeure partie de son temps avec son père à “capital records”. Il jouait avec Sarah VAUGH and Della RESSES et ils ont fini par créer un groupe ensemble. Ce sont les personnes qui ont inspiré ma vie musicale.

En ce temps là, on pouvait aussi entendre du son provenant de “Lou’s Orange” Un club trés renommé au le Coeur de TREME, de groupes tels que : king Floyd, Joe TEX, Lil MILTON,  BB king, Albert KING, Lloyd PRICE, Bobby Blue BLAND, Ernie K Doe and Fats Domino, et bien d’autres. Ceci est l’histoire de ma vie, l’histoire d’un enfant qui a grandi à TREME. Tout au long de ma vie, j’ai toujours eu l’opportunité de rencontrer des gens qui apprécient la musique venant de New Orleans. TREME est le lieu qui a donné naissance à tant de grands musiciens tels que :  Trombone Shorty, James ANDREWS, Glenn David ANDREWS, Kermitt RUFFIN and the late Travis Trumpet Black HILL, Corey HENRY, and the TREME Funktet, un groupe avec lequel j’ai grandi pendant des années à New Orleans. Pour moi, ces personnes et musiciens, natifs de TREME et de ses alentours, sont de loin les meilleurs musiciens au monde.  En ce qui me concerne je vis comme un privilège d’être né du même moule, du même sang musical.

A cette étape de ma vie, après avoir voyage dans toutes les US et autour du monde, J’ai appris que ou que j’aille jouer de la musique, la magie de « SPIRIT of TREME » apportera toujours la joie, le bonheur, la paix et l’amour, aux oreilles de qui l’écoute.  C’est pourquoi, depuis que je suis enfant le « spirit of New Orleans » est très puissant en moi.

Grandir à TREME, jouer de la musique avec Corey HENRY au “the TREME Funktet” et voyager à l’étranger avec Craig ADAMS et « the voices of New Orleans », m’a aidé à développer et comprendre l’artiste que je suis devenu. Voilà ce qu’est TREME. Ce n’est pas juste un endroit sur la carte du monde, C’est le battement de cœur de « New Orleans » dans tout le pays et dans le monde.

Je me suis exposé dans cette biographie. J’espère et prie pour transmettre « the SPIRIT of TREME », tandis que je voyage à travers le monde.
Voilà, ceci est TREME, je suis TREME, et ceci est l’histoire de ma vie.”

D.W BLADE